La Banque Mondiale a consacré 6,3 milliards de dollars a des pays MENA

La Banque mondiale (BM) a consacré 6,3 milliards de dollars à des pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) durant son exercice budgétaire 2018 (clos le 30 juin dernier) pour répondre à leur « forte demande » de financements, d’expertise internationale et d’innovation, a indiqué cette institution sur son site web.
Outre les 6,3 milliards de dollars engagés, la BM a également fourni un large éventail de travaux d’analyse destinés à aider les pays de la région à diversifier leur économie et à réussir le challenge d’une croissance inclusive.
Ses engagements sont repartis comme suit : un soutien de 5,9 milliards de dollars de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD, filiale de la BM) dont la mission est de contribuer au développement dans les pays à revenu intermédiaire, et un financement de 430 millions de dollars de l’Association internationale de développement (AID, filiale de la BM chargée des pays les plus pauvres.
Les engagements de la BM sur le dernier exercice ont notamment porté sur les financements suivants: 500 millions de dollars en soutien aux réformes de l’enseignement public en Egypte, 200 millions de dollars pour un projet visant à rapprocher les agriculteurs des marchés au Maroc, 225 millions de dollars en faveur d’un projet d’extension du réseau de transport public destiné à la fois aux réfugiés syriens et aux communautés d’accueil au Liban, et 400 millions de dollars supplémentaires pour un projet d’urgence visant à reconstruire les infrastructures et à rétablir les services dans certaines régions d’Irak.
Pour le vice président le vice-président de la BM pour la région MENA Farid Belhadj « son institution poursuit les objectifs de sa stratégie » , avant d’ajouter que les priorités dans les budgets nationaux sont incompressibles et appeler le secteur privé a jouer un rôle nettement plus important dans le financement d’infrastructures clés.
Par ailleurs, il a mentionné qu’à l’avenir, la BM projette se pencher sur la situation des jeunes de la région, en leur donnant les moyens de profiter des opportunités offertes par le secteur des nouvelles technologies afin créer un secteur privé dynamique et innovant et générateur de croissance et d’emplois.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 × 25 =