BCM: le taux de bancarisation a augmenté avec la demonetisation

La réforme monétaire en vigueur depuis 6 mois en Mauritanie a permis d’enregistrer près de « 15.000 nouveaux comptes bancaires qui sont venus s’ajouter à quelque 300.000 comptes déjà existants », a affirmé le gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie, Abdel Aziz Ould Dahi.

«Beaucoup de cash qui circulait est revenu dans le circuit bancaire (…) Aujourd’hui, le taux de bancarisation est autour de 15% et 25% si on compte les instituts de micro-finance (IMF) », a ajouté Abdel Aziz Ould Dahi dans une interview à La Tribune Afrique.

« Nous avions eu une crainte sur les effets de cette réforme sur l’inflation, poursuit le gouverneur de la BCM. Mais nous avons pu juguler cela avec une inflation qui reste encore relativement maîtrisée autour de 3%. D’autre part, le «rebasing» c’est-à-dire le changement de base unitaire a été simple. Il suffisait juste de retrancher un zéro sur le libellé de l’ancienne monnaie pour avoir son équivalent dans la nouvelle ».

Abdel Aziz Ould Dahi de rappeler que l’idée de cette réforme est de renforcer l’indépendance de la BCM afin qu’elle puisse mener sa politique monétaire de façon tout à fait indépendante. D’autre part, nous avons voulu renforcer la transparence financière de la BCM. Depuis 2008, les comptes doivent être conformes aux normes International Financial Reporting Standards (IFRS).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 11 =