Communiqué de presse

Le Gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM), M. Abdel Aziz Ould Dahi, le Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, Chargé du Budget, M. Mohamed Ould Kembou, et M. Mohamed Al Azizi, Directeur général de la Banque Africaine de Développement (BAD)pour la région Afrique du Nord, accompagné de MmeYacine D. Fal, Directrice générale adjointe, ont procédé, aujourd’huilundi 9 juillet2018, au lancement du Projet d’appui à la modernisation de l’infrastructure financière (PAMIF).

Le Projet d’appui à la modernisation de l’infrastructure financière (PAMIF) a pour objectif la mise en place d’un système national de paiements selon les meilleurs standards internationaux. Le nouveau système de paiements intégré englobera l’intégralité des transactions couvrant les opérations de virement, de compensation des chèques, de gestion du marché monétaire et des opérations de change.
Le PAMIF soutiendra également les efforts de la Banque Centrale deMauritanie (BCM) en matière de renforcement de la gouvernance et desupervision du secteur bancaire et de la microfinance.

D’un cout total de 5,6 millions USD, le PAMIF sera financé à travers un prêt d’unmontant de 5 millions USD, accordé par le Fonds africain de développement(FAD), avec un taux de 1% sur une maturité de 25 ans,et une contribution de 0,6 millions USD du gouvernement Mauritanien. Le projet sera exécuté par laBCM et une équipe de gestion a, d’ores et déjà, été désignée à cet effet.

Le PAMIF, d’une durée totale de 36 mois (2018-2020), a été approuvé en décembre 2017 et adopté par le parlement mauritanien le 31 mai 2018. Ce projet complète aussi d’autres interventions opérées par la BAD en matière d’amélioration du climat des affaires, mais aussi de mise à disponibilité des ressources financières auprès des banques commerciales mauritaniennes pour accompagner le développement des entreprises dans le pays.

Les opérateurs économiques et le secteur bancaire en Mauritanie bénéficieront des apports du PAMIF. Avec une infrastructure modernisée, les flux financiers seront plus rapides, plus sécurisés et moins coûteux. De même, le nouveau système de paiements permettra l’émergence de nouveaux services financiers,y compris mobiles.

Le PAMIF permettra de renforcer la dynamique d’inclusion financière par le biais du développement de la micro finance qui ciblera différentes catégories de la population, en particulier les femmes et les jeunes porteurs de projets.

Pour plus d’informations, veuillez contacter le Département Communication de la BCM : commbcm@bcm.mr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 + 1 =