Darknet ou la face cachée du Web

Fait d’évidence ! Le développement exponentiel d’Internet et l’émergence du numérique ont conduit à une multiplication de nouveaux services, certains plutôt insolites et disjonctés comme ceux de l’Internet Sombre.
Certains journaux avaient rapporté, il y a quelques temps, que des individus vivant dans la banlieue sud de Tunis, seraient impliqués dans le trafic de drogue, notamment l’achat et la vente d’héroïne et de cocaïne sur internet. Ce phénomène est récurrent dans le monde depuis plusieurs années. Le FBI essaie sans cesse de traquer ces réseaux et de les démanteler.
Darknet ou l’Internet Sombre
Darknet, comme son nom l’indique, signifie qu’on ne peut y accéder via les moteurs de recherche classiques comme Google ou Yahoo mais via certains réseaux décentralisés, accessibles gratuitement avec l’aide d’outils spécifiques. Ainsi, il est possible de faire des affaires sur ce réseau Internet en garantissant aux utilisateurs l’anonymat des intervenants et la non-traçabilité de la transaction. L’activité peut être légale ou même illégale. Donc cette mystérieuse et sombre partie du web noir est devenue un paradis de liberté (ou un enfer selon sa conscience) où on peut acheter et vendre tout ce qui est interdit par la loi comme les drogues, les armes, voire louer les services d’un tueur à gages pour assassiner ses ennemis !
Silk Road Reloaded…. Personne ne peut arrêter Internet même pas le FBI
« Silk Road Reloaded » est l’incarnation par excellence du commerce illégal couplé à la force d’Internet que personne ne peut stopper même son inventeur. Pour remonter un peu dans le temps, en 2011, a été créée une place de marché virtuelle « Silk Road », la Route de la soie, traduit en français. Cette plateforme, inconnue à l’époque, qui permet la vente de champignons hallucinogènes, devient au bout de moins de deux ans le plus grand site de vente de drogues et armes pour être par la suite reconnue comme le célèbre marché mondial en ligne illégal offrant une large gamme allant du cannabis à la cocaïne, en passant par l’héroïne, le pistolet , les kalachnikovs, les mitraillettes, la pédopornographie, les faux papiers … Silk Road a été bloqué en octobre 2013 par le service fédéral judiciaire de police FBI pour la vente d’armes, drogues, trafic de stupéfiants et blanchiment d’argent.
La technique réseau TOR, utilisée pour accéder au Silk Road « The onion router », littéralement « le Routeur oignon », a été développée par une agence du département de la Défense des États-Unis, chargée de la recherche et développement des nouvelles technologies.
Selon les définitions informatiques, le réseau TOR est cependant utilisé à des fins à la fois bienveillantes et malveillantes. D’un côté, il permet d’accéder à des informations censurées par des régimes autoritaires ou organiser des activités politiques, notamment durant l’épisode Printemps arabe. Aussi, des sites de presse, comme « The Guardian », l’utilisent pour protéger l’anonymat de leurs sources. Mais à l’instar de la dynamite de Nobel, la science est une arme à double tranchant : le réseau Tor peut aussi avoir une mauvaise réputation eu égard à son lien avec Silk Road et son utilisation par des organisations terroristes et criminelles.
Pour ceux qui veulent naviguer avec TOR pour accéder aux parties cachées de ce web très sombre, il faut noter que l’utilisation du réseau en lui-même est aujourd’hui légale partout dans le monde. Toutefois, certains accès aux connexions au réseau Tor sont parfois censurés ou interdits par les autorités de nombreux pays comme la Chine, l’Iran, la Syrie (c’était le cas de la Tunisie avant la révolution en 2011).En novembre 2014, le FBI a déclaré la fermeture de Silk Road 2.0.
Comment les transactions sur ce Darknet se font-elles ?
Pour payer ses drogues, armes, faux papiers achetés sur le site, l’acquéreur doit payer obligatoirement en bitcoin , une monnaie complètement virtuelle et décentralisée (développée en détail dans le numéro précédent du Manager). Certains la présentent comme l’argent du crime en raison de l’opacité de son système de paiement qui est différent du système classique des monnaies comme l’euro ou le dollar. C’est même paradoxal de voir cette monnaie, qui est utilisée sur le Darknet, devenir en quelques années réglementée dans des dizaines de pays. Elle est utilisée en Europe, aux Etats-Unis d’Amérique, en Asie et en Australie. D’ores et déjà, le Bitcoin est officiellement déclaré comme une marchandise aux États-Unis depuis 2014. Au Japon, il est devenu un moyen officiel de paiement depuis avril 2017.
Tor , I2P, Silk Road 1 , 2, 3 , Alpha , Omega, et qui sait encore… Personne ne peut prévoir la limite. Le Bitcoin, cette monnaie 100% virtuelle, est devenue une monnaie officielle comme toutes les monnaies classiques. Personne ne pourra plus stopper I2Pni le Silk Road, même pas son créateur.
Un message émis sur Internet a été adressé au FBI et à tous les organismes qui veulent tout contrôler : « Touche-moi et ta main ne touchera plus jamais rien. The Matrix Reloaded ». Le manager.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 4 =