FAO: la sécheresse et ses enjeux au moyen orient et en Afrique du Nord

Dans son dernier rapport publié aujourd’hui, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a appelé à un changement fondamental quant à la perception et la gestion de la sécheresse au Proche-Orient et en Afrique du Nord.
Le rapport a été élaboré par la FAO et l’Institut mondial Daugherty. la région a été au cours des dernières décennies , le théâtre de plusieurs cycles de sécheresse , en partie à cause du changement climatique.
Les plans d’action mis en place se sont avérés dans la plupart des pays inefficaces voire inadaptés a chaque cycle de sécheresse, plongeant ainsi les éleveurs et agriculteurs dans le désespoir.
Selon le rapport, les efforts se concentrent surtout sur la manière de se rétablir après une période de sécheresse, plutôt que sur les moyens de réduire l’impact du phénomène. «Nous devons appréhender et gérer les sécheresses de manière différente et passer d’une intervention d’urgence à des politiques plus proactives et à une planification à long terme afin de réduire les risques et de renforcer la résilience», a déclaré M. René Castro, sous-directeur général de la FAO en charge du département du climat, de la biodiversité, des terres et des eaux. «Le rapport passe en revue les lacunes liées à la gestion de la sécheresse et fournit une base solide afin d’aider les gouvernements à repenser leurs politiques et à reformuler leurs plans de préparation et de réponse, en offrant des solutions qui prennent en compte le contexte spécifique de chaque pays», a ajouté M. Castro.
Enfin, le rapport met l’accent sur la nécessité de mettre en place des politiques nationales de gestion de la sécheresse, allant de pair avec les objectifs de développement du pays, sans oublier la mise en place d’une veille constante.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 × 2 =