Journée de communication grand public sur les reformes de doing business

La chambre de Commerce, d’industrie et d’agriculture de Mauritanie , a abrité, mercredi, la cérémonie d’ouverture d’une journée de sensibilisation sur les réformes Doing Business 2018-2019 en Mauritanie, organisée par le ministère de l’Economie et des finances avec la collaboration de la Banque Mondiale.
Cette journée vise à sensibiliser sur les réformes menées au niveau du climat des affaires et qui ont permis à la Mauritanie de glaner des points dans divers classements du Doing Business présenté annuellement par la Banque Mondiale.
Les réformes de cette année ont été axées sur la justice commerciale, les modes alternatifs de règlement des litiges et le registre du commerce.
Dans un mot prononcé pour la circonstance, le secrétaire général du ministère de l’Economie et des finances, M. Mohamed Ould Ahmed Aida, a indiqué que cette manifestation annuelle de sensibilisation organisée par les pouvoirs publics sur les réformes du Doing Business met un accent particulier sur les réformes liées à la justice dans le domaine commercial et intervient suite à l’adoption de la feuille de route adoptée par le gouvernement le 11 novembre 2017.

Ensuite, Il a ajouté que la mise en oeuvre de réformes touche la plupart des domaines liés à la pratique des affaires conformément au rapport annuel de la Banque Mondiale, Ceci a permis notamment à notre pays de gagner 26 points dans le classement mondial du Doing Business au cours des trois dernières années avec une avancée de 10 points dans le dernier classement Doing Business en octobre dernier.
Il a enfin remercié la Banque Mondiale pour l’appui qu’elle n’ a cessé d’accorder à nos programmes et stratégies de développement.
De son côté, Mme Cristina Navarrete a, au nom de la Banque Mondiale, indiqué que la Mauritanie est engagée depuis un certain nombre d’années dans un important programme de réformes de son climat des affaires, programme reconnu notamment par le rapport Doing Business du groupe de la Banque Mondiale.
Elle a ajouté que le pays a ainsi été reconnu par le rapport Doing Business 2016 comme l’un des 10 premiers réformateurs mondiaux, précisant que dans le rapport 2018, publié en octobre 2017, la Mauritanie surpassait la moyenne régionale en nombre réformes reconnues.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 × 19 =