L’ex DG de la SONADER arrêté par la brigade des crimes économiques

L’ex-directeur général de la Société nationale du développement rural (SONADER) a été arrêté , ce mercredi 25 juillet, par la police chargée de la lutte contre les crimes économiques et financiers, à en croire une source de la sonader.

L’ex-DG serait accusé avec la complicité de ses trois principaux collaborateurs de détournement d’un montant estimé à 162 millions d’UM, toujours selon la source précitée.
Ils ont été entendus par les limiers de la brigade économiques la semaine dernière. C’est une sale affaire qui éclabousse une institution parmi les plus anciennes du département de l’agriculture . l’affaire fait grand bruit a Rosso.
Tout commence il y a un peu moins de six mois , lorsque le Premier ministre charge l’Inspection générale de L’Etat (IGE) d’enquêter sur les marchés conclus par L’entreprise. Au mois de juin , l’IGE remet ses conclusions aux autorités. Elles sont accablantes. A en croire les informations ayant fuité de ce rapport , il semblerait que la gestion de cette entreprise ait été caractérisée par plusieurs irrégularités, dépassements et malversations, plus particulièrement en ce qui concerne la passation des marchés, la gestion des moyens humains et matériels.
Au final , l’enquête mouille les hauts responsables . Un trou de 162 millions relevant d’une vaste « malversation » entre la sonader et ses fournisseurs de services serait trouvé . Il s’agit du premier scandale décelé par les limiers de l’IGE en 2018 et qui risque d’être lourd de conséquences pour le département rural. Un secteur resté loin des projecteurs depuis l’affaire des engrais , ou un réseau de dealers dont les ramifications serpentent jusqu’à des niveaux insoupçonnés de responsabilités a conduit a la liquidation de la Sonimex.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 × 7 =