Mines: La SNIM veut booster sa production

L’administrateur directeur général de la société nationale industrielle et minière (SNIM) monsieur  Hassena O. Ely a déclaré que la société envisage de produire cette année 12 millions trois cents mille tonnes de fer. Pour ce faire, la SNIM, a initié des réflexions sur la mise en place d’une stratégie devant favoriser l’augmentation de sa production dans ses principaux sites d’exploitation a Zoueiratt.

Cet objectif ambitieux a été  officiellement déclaré  lundi par  son administrateur directeur général  lors d’une réunion avec les délégués du personnel a Zoueiratt.

Au regard de ses faibles performances productives estimées à 11milllions de tonnes au cours des dernières années , son nouveau manager  ambitionne de booster la production dans ses différents sites.

Selon une source interne a l’entreprise,  la société n’a pas pu atteindre l’objectif qu’elle s’était fixée en 2018, en ne produisant que 11 millions 90 mille tonnes de brut au lieu de 12 millions.

Sur le site de  l’usine Guel El Ghain N°2 au lieu de produire les 4,5 millions de tonnes projetées  l’année dernière, la production n’a guère  dépassé  un million de tonnes .

On rappelle ,  que la   SNIM traverse une mauvaise passe depuis 2015  continue d’ essuyer  le plus discrètement possible les plâtres d’une conjoncture beaucoup moins resplendissante qu’elle paraissait dans les projections financières de ses dirigeants lors du lancement du projet guelb2 et du fameux programme baptisé   Nouhoud.

En effet,  Faute d’avoir  été en mesure de tenir les calendriers des travaux de construction du guelb2, ni d’ailleurs de définir les orientations stratégiques propices à la gestion durable de la ressource minière qui devait  profiter  a l’entreprise avant  un  retournement de conjoncture, la snim  se trouve actuellement engluée  dans d’inextricables problèmes d’endettement. . selon certaines indiscrétions,  La production annuelle du projet guelb 2  plafonne à  présent a un  million de tonnes par an,  au lieu des 4 millions de tonnes initialement projetées et avec un coût de production du reste  élevé 39  dollars la tonne et des prix a l’export relativement bas , l’entreprise est dans une mauvaise  posture financière   et  si la crise du fer  perdurait, la survie du projet   serait dangereusement compromise. Conçu pour être financé  a hauteur de 400 millions,   Le projet Guelb 2 a été exécuté a plus de 115% de son coût initial soit 930 millions de dollars et avec  plus de 2 ans de retard par rapport au calendrier initial. Or, Il est admis  que  Lorsque les délais de réalisation ne sont pas respectés, les coûts d’investissement augmentent inévitablement et comme  le cours du fer  a plongé  ,   alors la société s’est  retrouvée   avec un retour minoré sur investissement. Le constat est donc sans appel: les projets de la snim ont été exécutés   tardivement et la déprime du marche minier  depuis 2015  fait que  l’entreprise  peine toujours  à résorber  ses pertes abyssales. En donnant son aval à l’équipe aux manettes  de financer le projet guelb2 , jamais le conseil d’administration de la snim  n’aurait  pu prévoir  un tel scénario. Au bout du compte, l’entreprise  est encore  loin,  des retombées économiques de ce grand projet inauguré  en grande pompe et  qui sent encore les parfums enivrants de l’autosatisfaction  et du triomphalisme de l’ex  ADG de la Snim. En débarquant a la SNIM, l’ Actuel ADG tout comme son prédécesseur   a trouvé que  la Société  affichait   une structure de coût  ne lui permettant plus de générer des profits durant les années à venir et sa production tournait au ralenti.  Il s’est employé  rapidement   a raboter les coûts  et booster la production pour résorber  les pertes accumulées au cours des exercices  antérieurs . Les résultats d’exploitation restent toutefois greves par les charges du personnel consécutives a un recrutement en masse de 2000 agents en une seule fois portant les effectifs de son personnel a 6400.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 × 13 =