Pêches: mise en place d’une commission en vue d’améliorer la chaîne de valeur

Deux Semaines après l’entrée en vigueur de l’arrêt biologique intervenue le 1er mai courant, le ministre des pêches a présidé a Nouadhibou les travaux de la deuxième session du conseil consultatif national pour l’aménagement et le développement des captures de pêche.
Au cours de cette session , le ministre des pêches et de l’économie maritime, Nany Ould Chrougha a déclaré que » les exportations du secteur atteignent 40000 tonnes par an avec un chiffre d’affaires de 350 millions de dollars , tout comme, il contribue a la création de 55000 emplois dont 27000 emplois directs. ». la filière cephalopodiere (poulpe) représente 90% des recettes d’exportation .
avant d’ajouter que » son département mettra l’accent cette année sur le plan de réforme du projet de poulpe en améliorant la qualité du produit en vue de promouvoir son exportation. »
Le Conseil a passé également en revue les résultats de la stratégie en matière d’aménagement de la ressource.
Cette stratégie s’articule en général autour de l’un des quatre axes: le zoning, la technique de pêche, la fixation de quota (limitation de la capture) et le repos biologique.
Le plan d’aménagement de la pêche au poulpe est l’un des rares au monde à s’appuyer sur les quatre axes à la fois. L’objectif étant de réduire l’effort de pêche .
Enfin, dans le souci de garantir une plus grande valeur ajoutée du produit , il a été crée une commission avec pour objectif de mettre en place une stratégie destinée à améliorer la chaine de valeur : allant de la capture , « en passant par le traitement, la transformation, jusqu’au stockage et la conservation.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 × 20 =