Pétrole: vers un retour éphémère du baril a 100 dollars

Le retour d’un baril à 100 dollars est remis sur la table ces derniers jours. Cela semble même être l’une des priorités du plus grand producteur mondial : l’Arabie Saoudite qui mise sur un rebond spectaculaire du prix du baril pour introduire Saudi Aramco, son géant pétrolier en bourse tout en le valorisant.
Le baril à 100 dollars pourrait bien faire son retour d’ici le premier trimestre de l’année prochaine, mais cette remontée spectaculaire ne peut être qu’éphémère, car les stocks mondiaux sont bien supérieurs à la demande. Cependant, il y a le plus grand producteur mondial qui a subitement décidé de modifier sa stratégie consistant à noyer les prix afin de faire couler les producteurs de schiste, et de redonner des couleurs aux prix du baril qui caracole ce mercredi à 74,9 dollars. Le but étant, bien sûr, de valoriser sa compagnie nationale de pétrole Saudi Aramco qui va être cotée en bourse en 2019.
Riyad a donc décidé de baliser le terrain, histoire de garantir des conditions optimales pour cette opération de cotation. Les autorités saoudiennes ont par conséquent laissé entendre la semaine dernière qu’elles verraient bien les cours pétroliers remonter vers 80 dollars voire même 100 dollars le baril. C’est là, un véritable revirement par rapport à la doctrine du pays ces dernières années, mais qu’à cela ne tienne, les Saoudiens feront apparemment tous pour valoriser leur compagnie nationale et le marché a été réactive à ces annonces.
Les autorités saoudiennes poursuivent donc deux objectifs, celui de renflouer les caisses de l’État très sévèrement amenuisées par sa stratégie de baisse des prix, mais aussi celui de la maximisation des gains quant ’à l’introduction en bourse de son monstre Saudi Aramco et dont la valorisation est estimée à 2000 voire 3000 milliards de dollars !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 + 29 =