télécoms: mobilisation sur les réseaux sociaux pour un boycott de Mauritel

Si l’on s’en tient aux informations sur la toile, l’opérateur de téléphonie mobile Mauritel vit l’une de ses plus grandes déculottées.
En cause : la mobilisation pour un boycott des le premier jour du mois béni lancé sur les réseaux sociaux par des abonnés risque d’écorner l’image du leader national en matière de téléphonie mobile .
A l’origine de cette mobilisation , les couts d’appel jugés élevés par rapport a ses concurrents et la mauvaise qualité des services figurent en tête de liste des frictions entre l’operateur et ses clients.
Pour H . D contacté par Rimeco ‘’ Avec une connexion ADSL défaillante, je paie une facture de 15.000 ouguiyas, et au lieu des 2 gigas octet, je me retrouve avec à peine 0,5 Go. » et d’ajouter « Plusieurs consommateurs se sont fiés à la publicité relative a ADSL et ont souscrit aux services de cette entreprise. Mais nous avons constaté ultérieurement que ces services n’offraient pas les avantages que la publicité permettait d’espérer ‘’.
Mais, avec la recrudescence des plaintes et l’absence de réactivité de la part de l’operateur, la grogne est allée crescendo avec le lancement du premier tag : »laissez – la failliter en arabe. ».
Il convient de signaler que C’est la première fois que des actions en groupe sont menées contre un opérateur pour le dissuader a mette en place les moyens techniques et humains pour satisfaire sa clientèle.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 ⁄ 13 =